Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2007 1 20 /08 /août /2007 05:54
Parce que certains caractères ressemblent pour moi à de la poésie…
Je vous propose quelques explications réalisées par mes soins (donc par forcément officielle…).
 
dong1 : l’hivers :
Composé de deux parties, donc la partie supérieure ressemble à 夕 xi1 (nuit)
La nuit se prolonge et semble laisser tomber comme deux petits flocons de neige.
 
meng4 : rêve
On y voit encore une fois夕 xi1, la nuit, et 林 lin2, forêt. 
La nuit n’est-elle pas peuplée d’une forêt de songe ?
 
gan3 : ressentir (émotion)
Composé de 咸 xian2 (salé) et dexin1 (cœur).
Le cœur salé, le cœur amer, c’est ce l’on ressent quand on est triste, non ?
 
wang4 :oublier
Composé de 亡 wang2 (mourir) et心 xin1 (cœur).
Le cœur se meurt et on oublie.
 
pa4 : peur
Composé de la clef du cœur et 白 bai2 (blanc)
Avoir une peur blanche : est-ce avoir le cœur blanc aussi ?
 
(Désolée pour voir le contenu total de cet article, il vous faut installer la police d’écriture chinoise).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Samuel 06/09/2012 10:34


Merci de ta réponse rapide, chère Elodie ! 


 


J'espère, oui, que tu pourras nous "mûrir" un de ces jours un bon petit article sur le sujet. Mais bon, tu verras, hein, question de temps, d'inspiration, etc :)


 


En tout cas, oui, ce que tu dis m'éclaire déjà un peu.


 


En fait je crois déceler qu'il y a eu pour toi toute une phase d'imprégnation presque subconsciente avec la langue chinoise, pendant deux-trois ans, par petites bribes, petites séquences et
autres structures de bases du chinois parlé. Des petites touches qui ont agit sur toi au niveau subconscient, comme ça se passe quand on est tout petit enfant avec notre langue maternelle.  


 


Ensuite évidemment, c'est ton année à Nanjing qui a structuré (et considérablement enrichi bien sûr) ces bases linguistiques, sur un terrain, donc, qui avait été "chauffé", préparé, un peu comme
on enrichit une terre en terreau avant plantation. :)


 


Une fois de plus, décidément, je mesure l'importance et les atouts d'un apprentissage en milieu affectif, direct, quotidien. Rien de tel pour fixer des structures linguistiques en les associant
au vécu, aux émotions...


 


Oui, certainement, comme tu le dis, l'acquisition complète et fluide du chinois parlé et écrit demande vraiment du temps, et il ne faut pas vouloir avoir fini avant d'avoir commencé lol !


 


Le niveau que tu as atteint est déjà génial, je trouve (déjà, quand j'aurai moi-même atteint ça, je respirerai à moitié... mais il y a encore du boulot, comme qui dirait !!). Après,
l'approfondissement de ta connaissance plus subtile et élaborée du chinois va inclure plusieurs paramètres, dont certainement celui de lectures régulières d'ouvrages de la littérature chinoise.


 


Cer qui me frappe aussi, tout particulièrement en ce qui concerne la langue chinoise, c'est qu'il est semble-t-il très difficile de vouloir "maîtriser" vraiment tous les aspects et le "tempo" de
la progression dans son apprentissage du chinois.


J'ai déjà remarqué par exemple (et j'ai lu des commentaires là-dessus) à quel point il y a quelque chose presque d'instinctif - ou plutôt, qui ressort d'une lente et très profonde imprégnation -
dans l'aptitude à pouvoir déployer une palette fluide et variée dans l'expression en chinois. Trouver la "bonne" façon, ou la "meilleure" façon d'exprimer à chaque fois quelque chose dépend d'une
foule de paramètres qui déborde complètement le strict apprentissage universitaire ou classique du terme.


 


Et le rôle aussi de l'apprentissage "par coeur" (sans forcément savoir pourquoi ni pouvoir l'expliquer précisément au niveau linguistique) des "phrases correctes" dans tel ou tel contexte semble
important.


 


Notamment, je trouve frappant de voir à quel point les règles grammaticales deviennent relatives en chinois.


 


Je me souviens d'ailleurs à ce propos de ce que m'avais un jour raconté un Français marié à une taïwanaise, qui vivait à Taïwan depuis 14 ans et avait appris à parler chinois là-bas. Il était de
retour en France et suivait une formation universitaire en chinois afin d'acquérir un diplôme officiel validant ses compétences. Autant te dire tout de suite qu'il se baladait un max en cours,
avec un niveau ultra supérieur à tout le monde : des cours de chinois quasiment comme on va à la plage, bref des études linguistiques les doigts de pied en éventail lol ! Eh bien parfois,
pourtant, lors d'examens écrits, les profs de la fac corrigeaient ses "fautes". Et il en était très surpris. Et chaque fois, il montrait ça à sa femme, qui lui disait : mais non, ils se trompent,
en chinois, c'est correct ce que tu as écrit !! ...


 


Alors voilà, c'est ça qui est dingue, nous en occident on reste très branchés "règles grammaticales strictes", mais comme le montre l'exemple ci-dessus, la souplesse dans les modes d'expression
"corrects" semble vraiment particulièrement "super large" en chinois.


 


D'ailleurs, d'une certaine manière, ça ne simplifie pas forcément les choses, car du coup j'ai l'impression que l'on ne sait jamais trop où toujours situer précisément les barrières entre les
différents niveaux d'expression "passable", "correcte", "bonne", "très bonne" et excellente" !! Argh !!


 


Enfin bref, c'étaient mes petites réflexions du jour. :)


 


Bien amicalement à toi,


 


Samuel

élo China 29/09/2012 09:27



Bonjour Samuel^^


Merci pour ton commentaire intéressant, je suis bien d'accord avec tes petites réflexions.


 


 


L'exemple que tu décris sur cette prof de chinois taiwainaise... Je l'ai déjà plus ou moins vécu. J'avoue que je me posais aussi des questions.


Et puis lors de mes cours de préparation aux HSK, j'ai eu une prof incroyable: elle était capable d'expliquer clairement n'importe quel point grammatical! 


Depuis je me dis que pour enseigner le chinois (tout comme pour enseigner le français), il faut vraiment avoir suivi une formation spéciale pour enseigner à des étudiants étrangers (ce qui n'est
pas toujours le cas des profs de chinois en France).


Les "mauvais" profs sont incapables d'expliquer clairement quelque chose, car pour eux cela leur vient naturellement. Les bons profs eux sauront l'expliquer clairement.


Et puis une dernière chose, pour les profs de chinois la langue standard, est la langue telle qu'elle est parlée à Pékin... Du coup il y a tout de même un léger décallage entre la langue que l'on
nous apprend et le chinois comme il est parlé dans les différentes provinces chinoises.


Cordialement, bonne fête de la lune



Samuel 26/08/2012 15:46


 


Bonjour chère Elodie,


J'ai découvert ton blog il y a quelques temps et le trouve très instructif !


 


On y apprend des tas de choses précises et utiles concernant la vie de tous les jours en Chine, les codes culturels et mentalités, coutumes,
etc.


Ce que j'apprécie beaucoup aussi, c'est l'ensemble des articles plus personnels où tu évoques la complexité de ta situation (finalement encore
assez rare) en tant que française mariée à un chinois et surtout vivant à demeure en Chine et dans un environnement vraiment chinois (et pas, comme ça arrive, dans une bulle fermée francophone
d'expats nostalgiques qui se "serrent les coudes" en terra incognita, même après des mois voire des années lol).


Passionné par la Chine et sa langue depuis des années, je n'ai cependant pour le moment pas eu la possibilité de m'installer en Chine pour
plus de temps que les simples deux mois que j'ai passés il y a quelques années en stage dans une entreprise chinoise d'édition à Beijing (très beau souvenir). Donc pour le moment j'apprends la
langue, certes, mais je progresse encore difficilement car habitant loin des grandes villes où l'on trouve des étudiants chinois.


Mon projet à long terme est cependant effarant :) En effet, je veux arriver plus tard à maîtriser le chinois oral et écrit carrément comme un
vrai chinois (et un chinois qui aurait été jusqu'aux études universitaires !).  Donc... il y a encore du boulot ! Je connais quelque chose comme 1000
à 1500 caractères à l'heure actuelle, mais c'est une connaissance passive, de lecture, et pas encore d'expression personnelle écrite. Par ailleurs j'ai le niveau 4 sur 6 du nouveau HSK.


J'envisage évidemment plus tard de me rendre en Chine pour vraiment "booster" mon apprentissage, mais ce n'est pas encore possible pour moi
pour le moment. Par contre, je vais enfin pouvoir suivre chaque semaine, à partir de l'année qui vient, quelques cours d'oral avec un professeur et me faire des contacts avec quelques étudiants
chinois, c'est déjà un point très positif.


Je m'intéresse forcément beaucoup au parcours des français qui apprennent le chinois et ont atteint un certain niveau, comment ils font, leurs
difficultés etc. 


 


J'ai  l'impression (à travers tes articles) que toi, Elodie, tu maîtrises aujourd'hui le chinois
quasi parfaitement, du moins à l'oral (et peut-être aussi à l'écrit ?).


 


As-tu déjà écrit un article sur ton blog concernant l'aventure de ton apprentissage et immersion progressifs dans la langue chinoise ?


 


 Sinon, j'aimerais bien savoir quelques petites choses (dans un nouvel article peut-être, si possible, comme ça ce serait instructif pour
tout le monde ? Ca dépend de ton envie et de ton temps disponible bien sûr...), comme le temps qu'il t'a fallu pour atteindre un niveau de conversation courante générale en chinois, ce qui a été
le plus déterminant dans ton apprentissage intensif et comment (ta vie quotidienne avec Kanbo a sûrement beaucoup aidé (?), mais tout dépend si vous parlez français ou chinois entre vous, car
j'ai l'impression que Kanbo parle très bien français et a fait des études poussées en France ; ou alors ce sont les deux années passées à étudier à Nanjing ? Ou bien est-ce que tu avais acquis
toutes les clés déjà avant, en France ?), les principaux obstacles que tu as rencontré et comment tu les as surmontés, les conseils que tu donnerais à des apprenants en chinois à l'issue de ton
expérience etc.


Merci par avance de ta réponse et bien amicalement à toi,


Samuel

élo China 29/08/2012 09:51



Merci beaucoup Samuel!


Humm je réfléchis, un article sur mon apprentissage du chinois: peut être, j'avoue que comme mon blog est relativement vieux (2005), je commence un peu à oublier ce que j'ai pu écrire  haha.


 


Je profite du temps que j'ai pour te répondre:


En fait j'imagine que mon cas est un peu spécial: à force de cotoyer des chinois en France pendant plusieurs années et notamment avec Kanbo j'ai commencé à comprendre un peu le chinois à l'oral
sans vraiment l'étudier pour autant.


J'ai pris des petits cours avec mon mari (rien de bien trop poussé), et puis je suis partie un mois à Nanjing en 2004 en totale immersion dans sa famille... J'en suis ressortie avec un vrai petit
niveau de compréhension orale.


J'ai continué à apprendre par moi-même surtout. Et puis en 2006 j'ai débarqué à Nanjing avec déjà de bonnes bases: MAIS je ne voulais pas le parler (honte).


Et puis je me suis lancée....


J'ai ensuite passé 4 semestres en tout à l'université de Nanjing. Je parle très bien oui, je lis très bien, mais bon dans le contexte professionnel il y a des fois où ça m'énerve un peu car les
gens ne se rendent pas compte que je ne peux pas sortir des phrases aussi belles et pro naturellement qu'eux sans les avoir un minimum apprises avant.


Et puis il y a l'écriture: impossible de lire ce que mes collègues gribouilles en général sur un bout de papier: je n'accepte que de très beaux caractères lol.


Honnêtement je n'ai pas le secret encore pour écrire et parler exactement comme un vrai chinois: je suppose que ça demande plus de temps et plus d'étude encore que ce que j'ai fait.


J'espère que ça répond un peu à ta question.



cours de chinois 01/06/2011 10:49



Elles sont tres sympas les explications poetiques! 



bibi-chine.over-blog.com 23/12/2010 11:21



bonjour j'aimerai faire affaire avec vous j'aimerai que vous diser les prix grosiste en chine electronique exemple lesmini pc nookbook touse ce qui touche a lelectronique j'aimerai corespendre
avec vous merci



Nancy 09/05/2010 22:37



Ce sont des cours comme ça qu'il me faut! Je suis chinoise (mi-shanghaienne), je parle couramment mais je suis analphabète à mon grand désespoir :(



Elodie 31/05/2010 11:21



Héhé tu as déjà un très grand avantage au niveau de la langue ;) Il ne faut pas voir le verre à moitié vide^^.


C'est vrai que les caractères sont difficiles, mais c'est aussi très intéressant à apprendre. Si tu aimes le shopping, tu peux peut être trouver une grande motivation en faisant des achats
en ligne (via taobao par exemple).


Le fait de chercher des objets + bavarder par écrit avec les vendeurs ça aide pas mal ;)



* Hello China *

Présentation du blog:
Bonjour à tous, je m'appelle Elodie. Je vis en Chine depuis début 2006. J'aime la Chine et devinez quoi? Depuis le temps j'aime toujours y vivre.
Mon mari est chinois (Nanjing) et nous vivons actuellement à Shanghai. Après avoir vécu quasiment 5 ans à Zhangjiagang (petite ville du Jiangsu). Je parle couramment chinois: j'ai fait 2 années d'étude à Nanjing University, et je suis fière d'avoir obtenu au HSK le niveau 7... Enfin j'ai encore de quoi m'améliorer! 
Je crois que vous savez à peu près tout... ;) Bonne visite!
Hello China - Elo China 欢迎你 
Une dernière chose: compte tenu du nombre de message que j'ai reçu via mon blog, je n'ai malheureusement pas le temps de répondre à tout le monde. Désolée.

 

Click for Nanjing, Jiangsu Forecast

Liens

Tous mes liens ici
***


Bonjour Chine – Portail Forums expatriation
www.expat-blog.com
Blogarama - The Blog Directory

www.annuaire-blogs.fr

SuperExpat c'est le meilleur des blogs et de l'actualité des français de l'étranger. Actualité, Conseils pratiques, Infos et Analyses locales...

Une sélection de la


***

Recherche

Pages