Etudiante à Nanda

Dimanche 7 juin 7 07 /06 /Juin 10:31

 

 Ce que j'aime au niveau du chinois, c'est toutes ces nouvelles petites expressions à la mode qui apparaissent. En général, elles deviennent populaires grâce au net.

 

Dernièrement, vous en avez peut être entendu parler, flickr a été censuré (car on se rapproche de la date anniversaire d'un très certain évènement encore un peu sensible apparemment). Comme je surf régulièrement sur un forum chinois de poupée, les filles en parlant avaient tristesse, car beaucoup d'entre elles ont un compte flickr (voir même ont acheté un compte pro). Et voilà, j'ai découvert comment on disait qu'un site a été censuré en chinois « 被和谐 » (lit. « a été harmonisé »). Or certains internautes chinois assez malins, transforment les caractères hexie 和谐 (harmoniser) en hexie 河蟹 (crabe du fleuve), la prononciation est la même, mais les caractères étant différent, ça permet de ne pas être trop repéré sur le net. (note : c'est une faute de chinois puisque que « crabe » est un nom et qu'il remplace un verbe « harmoniser »).

Voilà pourquoi je m'amuse à dire en français: « tel site internet a été crabisé ».

 

Ce procédé est assez souvent employé dans les journaux chinois, un de nos prof nous expliquait que les journaux chinois sont sujet au contrôle (bon ça tout le monde le savait) et forcément il y a tout un tas de mot qu'ils ne peuvent pas utiliser. Alors de nombreux termes sont remplacés par d'autre pour faire illusion.

 

Pour en revenir aux expressions nouvelles et marrantes, souvent elles sont accompagnées d'une petite histoire. C'est d'ailleurs le principe des Chengyu : un chengyu c'est une expression chinoise de 4 caractères, et qui en général résulte d'une petite histoire provenant des temps plus ou moins anciens. Ces nouvelles expressions serait-ils des chenyu modernes ?

 

很傻很天真 (hen sha hen tian zhen) à l'origine, ces deux adjectifs veulent dire littéralement  être bête, être naïf (ici bête, ce n'est pas pour insulter mais plus pour renforcer le sens naïf).

En fait, c'est une star chinoise qui s'est auto qualifiée de « naïve » lorsqu'elle parlait de l'amour. Elle prêchait alors le sexe après le mariage, et donc insinuait lors d'une interview qu'elle était vierge et attendait d'être mariée.

 

Quelques mois plus tard, des photos d'un riche hongkongais était volées. Celui-ci collectionnait sur son ordinateur les photos de ses conquêtes en pleine action... Parmi les filles photographiées, il y avait des photos de notre star « naïve ». L'expression hen sha hen tian zhen, désigne donc maintenant une personne qui se dit vierge alors qu'elle est limite perverse.

 

Cette affaire de photos volées a beaucoup fait parler. Une chaine de tv quelconque a décidé de faire des interviews de gens dans la rue pour savoir ce qu'ils pensaient de se sujet ô combien passionnant et important (un peu comme si on vous demandait quelles avaient été les répercussions du mariage de carla-sarko sur votre vie). Une des personnes interrogées, un homme peu coopératif à l'interview à répondu à peu près : « je ne sais, moi je vais juste chercher de la sauce de soja ».

 

Du coup « da jiangyou » 打酱油 (aller chercher/acheter de la sauce de soja) signifie « ce n'est pas mes affaires, je m'en fous, et au passage je vous emmerde ». Je crois que c'est un péjoratif mais tout en gardant son côté drôle / décalé.

 

 

----

Voilà, enfin une petite contribution pour mon blog :) Il ne me reste plus qu'une semaine de cours à Nanjing; après ça je déménage sur Zhangjiagang et je suis en vacance pour un mois. Je devrai en profiter pour rajouter des petites choses.

 

Publié dans : Etudiante à Nanda - Communauté : Chine
Ecrire un commentaire - Voir les 8 commentaires
Mardi 21 avril 2 21 /04 /Avr 11:00

 

 

... ou pourquoi parfois on se dit que parler chinois ne sert à rien !

 

 

                        J'ai survécu ! Samedi matin j'ai passé le 高级汉语水平考试 , gaoji HSK ou plus exactement le big boss des tests de chinois... En effet c'est LE test de chinois qui vous permet de devenir prof de chinois, traducteur ou présentateur de CCTV (comme aime à le dire mon prof de kouyu).

 

Alors bon si vous vous sentez fière de votre niveau de chinois, que vous commencez à sentir vos chevilles gonfler, venez vous aussi participez au gaoji HSK :) Bon j'exagère un peu, mais pour moi et mon niveau de chinois c'était encore bien juste.

                        On m'avait conseillé de passer le gaoji HSK car comme j'avais déjà obtenu le niveau 7 au test HSK inférieur, on m'avait dit qu'il était plus facile d'obtenir le plus petit niveau du gaoji HSK (le niveau 9) que d'obtenir le meilleur niveau du chuzhong ji HSK (le niveau 8). En effet c'est vrai que du point des pourcentages de réponses justes, le niveau 9 du gaoji HSK ne demande « qu'un peu plus de 50%) de réponses justes (environ 54%, enfin ça dépend des parties). Quant au niveau 8, il faut plus de 80% de réponses justes...

Oui mais voilà, c'est sans compter sur la difficulté qui a considérablement augmentée. Bon c'est aussi normal vu que c'est l' « ultime » examen de chinois.

                        J'en profite pour donner un petit conseil à ceux qui souhaitent passer le gaoji HSK : pour avoir des conditions « optimales » , prévoyez des boules quies pour la parie oral... En effet quand on est une bonne cinquante dans une même salle à passer cette partie la, et qu'on doit tous lire le même texte en même temps... C'est non seulement difficile de s'entendre parler, mais en plus mieux vaut ne pas se retrouver légèrement en retard par rapport à la masse !

                        D'après les échos que j'ai eu celui de samedi était vraiment dur... Donc je n'aurai pas été la seule à souffrir. Reste qu'à moins qu'ils décident de brader leur diplôme, ça me parait totalement improbable que j'ai quelque chose cette fois-ci. En tout cas ces 3 longues heures d'examen, m'ont amené à me poser des questions. Déjà, pourquoi m'être inscrite à cet examen, mais aussi à quoi ça sert finalement de parler bien chinois, mise à part vouloir passer cet examen?

 

 

                        C'est un peu toujours la même réflexion que l'on a entre étudiants étrangers : lorsqu'on a une tête bien occidentale, deux cas s'imposent à vous. Dans le meilleur des cas les gens vont vous étouffer de compliments après avoir prononcés quelques phrases. Alors oui c'est gratifiant et c'est génial, mais quand un de vos amis à côté de vous n'aura dit que « nihao » ou « xiexie » et qu'il aura le droit au même traitement, on fini par douter de la véracité de la chose...

Le deuxième cas de figure est lui un peu plus désespérant : les gens ne vous regardent même pas et ne font même pas attention aux sons présumés barbares que votre bouche émet. Au début de notre séjour en Chine on est encore plein de fougue et au bout d'un moment on fini par se résigner. Voilà pourquoi en général quand je suis avec Kanbo, je ne fais même plus l'effort de parler chinois, que ça soit juste ou non les chinois le fixeront lui avec espoir.

 

Ensuite lorsqu'une véritable conversation s'installe entre vous et des chinois, il faut faire très attention : vous êtes jugés très rapidement. Parfois pour de petites choses (vous n'avez pas compris la blague pourri, la conversation ne vous passionne pas et vous vous êtes endormi en chemin, vous avez toussé en plein milieu de votre phrase et ça a pourri vos tons), vous serez qualifié dans la catégorie « étranger paumé qui comprends rien », et la ça repart comme avant on vous laissera un peu de côté. Si vous réussissez le « test » et que vous êtes catégorisés comme ayant un bon niveau, et là vous vous dites « bingo ». Et bien non ! ... Bizarrement les gens oublient très rapidement...

Ma propriétaire à chaque fois me repose inlassablement les mêmes questions à Kanbo et à moi, et elle fini par redécouvrir avec surprise à chaque fois que je parle chinois. Pareil pour un fournisseur de Kanbo, etc.

                        Du coup... Vous avez constamment l'impression d'avoir à prouver à tout le monde que vous parler chinois. Et puis on a tous notre petite vanité, j'ai bossé dure pour avoir un bon niveau de chinois, alors ce n'est pas pour que les gens me parlent infiniment avec de grands gestes  (d'ailleurs il me semble que peu de chinois ont des talents de mime)!

 

 

Dernière chose, ma colocataire et moi nous avons remarqués nombres de fois que lorsque nous voulons utilisés une jolie expression, une jolie tournure de phrase, même si nous le disons correctement (validé par nos prof de chinois), et bien la plupart des gens ne le comprendront pas, car ils ne penseront pas que nous pouvons dire des choses un peu compliqués.

                        Et ça justement c'est le complexe « Zhangjiagang ». On a beau dire les choses correctement, parce que vos interlocuteurs auront des préjugés sur vous, ils ne vous comprendront pas. Cela n'est ni vraiment de votre faute, ni vraiment de la leur, ils sont tout de même chinois et comprennent parfaitement leur langue.

                        Je trouve cela flagrant avec « Zhangjiagang » dans mon cas. Quand je dis le nom de cette ville, encore et toujours la plupart de mes interlocuteurs ne comprennent pas (même si ils connaissent le nom de cette ville), et ils pensent en général que je dis « zhouzhaigou », et je peux vous assurer que du point de vue sonorité ce n'est pas si proche que ça ! Une fois qu'ils ont enfin compris que Zhangjiagang c'est Zhangjiagang et non pas autre chose, ils rejettent la faute sur ma prononciation.

                        Or non, j'en suis sure maintenant je prononce ce nom correctement et même avec les bons tons, la preuve est qu'à chaque fois que je vais à la gare acheter mon billet de bus pour rentrer à Zhangjiagang, la personne du guichet comprends toujours du premier coup ! D'ailleurs s'en est un peu déroutant, car à force d'être reprise perpétuellement la dessus, je me sens maintenant toujours obliger de vérifier sur l'écran si ma ville de destination est bien la bonne. Je ne voudrais pas me retrouver embarquer pour un bus allant au sichuan !

 

En bref mon constat à moi est le suivant : en général on a peu de vrais interlocuteurs chinois, mais même avec des gens qui vous connaissent bien, afin d'être compris il vaut mieux garder un langage simple. Et c'est frustrant car en cours on vous apprend à bien utiliser de nombreuses expressions, et pourtant vous avez plus de 75% de chance de ne pas être compris en dehors de la salle de cours ! Alors on est tenté d'être découragé.

 

 

                        Bien sure j'ai un peu noirci le tableau volontairement, et parce que je ne veux décourager personne - malgré tout j'aime apprendre le chinois et j'aime le parler - , je vous donne donc mon petit secret pour parler vraiment chinois : les nouvelles technologies !

J'utilise des logiciels de messagerie (wangwang ou même MSN), je vais sur des forums chinois ou j'ai des conversations via sms. Et là on peut vraiment discuter en chinois. Comme les gens ne voient pas votre tête d'étranger, du coup les préjugés sur votre niveau passent à la trappe. La vous pouvez enfin utiliser vos plus beaux chengyu en toute confiance, vous serez enfin compris dans la mesure où ce que vous dites est véritablement compréhensible. Bon c'est plus de la langue orale écrite qu'une vraie discussion orale, mais je vous assure c'est véritablement très gratifiant.  

Publié dans : Etudiante à Nanda - Communauté : Chine
Ecrire un commentaire - Voir les 10 commentaires
Lundi 2 mars 1 02 /03 /Mars 15:38
 
(photo prise au Lac Emeraude, il me semble, à Lijiang)

Je crois que ma longue mutation est quasiment finie... D'ailleurs je viens juste de me rendre compte que ça y est ça fait 3 ans que je vis essentiellement sur le sol chinois... Et oui j'ai débarquée à Nanjing en février 2006, le temps passe vite!

 

 

J'ai donc décidé d'essayer de prendre un peu de recul et de faire une liste « benête » de ce que je pense être quelques unes de mes habitudes à la chinoise :

 

  • - je mange des pates de poulets, de la méduse, des algues, pieds de porc, «bonbons» au bœuf, tofu pourri etc.... Et j'adore ça!
  • - les soupes aux têtes de poison ne m'étonnent même plus d'ailleurs je sais que cette partie est le meilleur du poison
  • - je porte des dessous chinois très «sexy» et j'en suis fière (car oui ça fait un décolleté de rêve avec son effet push up)
  • - ça ne me gêne même plus de demander la taille la plus grande en vêtement ou de dire du XXL
  • - Je ne trouve plus sales les cheveux et insectes trouvés dans ma nourriture
  • - Mettre de la nourriture directement dans un sac plastique me parait tout à fait normal, d'ailleurs manger dans un sac plastique c'est bien pratique:)
  • - Je ne jure que par taobao pour acheter des choseset wang wang, sa messagerie me sert à chatter
  • - Les gens dans la rue me disent que je suis chinoise car mariée à un chinois
  • - Mes amis chinois me disent que je suis chinoise parce que je pense comme eux et qu'on se comprend bien
  • - Mes amis de classe étrangers me disent chinoise car je suis restée ici longtemps, que je parle plutôt couramment et que je les aide à négocier avec leur proprio ou à faire des démarches à la banque et co.
  • - Je sais mieux comment se déroule les congés officiels chinois que mon homme (enfin ça ça indique plus que lui est un peu complètement décalé de la réalité haha)
  • - Je me sens obligée d'acheter des spécialités locales en voyage pour ramener chez moi et faire partager à ma belle-famille et amis
  • - J'adore manger des choses dans la rue
  • - J'aime bien manger des graines pour faire passer le temps pendant de longs trajets
  • - De toutes les toilettes chinoises il n'y a plus que celles sans aucunes portes qui me rebutent (là sur ce point, ce n'est pas totalement gagné je sais!)
  • - Les réponses incohérentes à la chinoise ne m'étonnent plus et ne m'énervent pas vraiment, et d'ailleurs moi aussi j'utilise ce genre de propos incohérents pour négocier (un jour je maitriserai d'ailleurs peut être cet art héhé!)
  • - En plus d'apprendre le chinois, je commence à connaître des expressions chinoises à la mode(打酱油,很傻很天真,谢亚龙下课...)-
  • - Je peux chantonner facilement 75% des chansons qu'on peut entendre dans les taxis (ou même les chansons que les gens chantonnent dans la rue et sonnerie de portable)
  • - Il m'est impensable de boire l'eau du robinet
  • - Je trouve que les français se ressemblent tous quand même pas mal, alors que les asiatiques me paraissent nettement plus différenciables
  • - Je n'utilise quasiment plus que mon nom chinois (alors que j'aime beaucoup mon prénom, mais mise à part les francophones personne ne comprendre vraiment Elodie malheureusement...)
  • - Les blagues sur les coréens me font maintenant presque autant rire que les blagues sur les belges
  • - Je dors sur un matelas d'une épaisseur inférieure à 10 cm
  • - En hivers, je trouve ça normal de manger avec mon manteau en intérieur, d'ailleurs je ne l'enlève que rarement dans la journée
  • - J'hésite quasiment plus quand il faut engueuler quelqu'un

Edit: une petite images de sous vêtements chinois, à mettre par dessus un soutient gorge. :) Pas sexy (et encore ce modèle la est pas mal) mais très efficace niveau maintient et push up.

...

 

Voilà, je crois que malgré tout il me reste encore pas mal de limites mais que je ne suis pas sure de repousser un jour héhé : manger des animaux tabou (chien, chat ou tortue - elles ont une carapace beuhh - ) ou la nudité (j'ai vraiment pas envie de mettre nue devant des inconnuEs et puis de toute façon je maitrise l'art du « maintient » des portes de toilettes ou de la serviette-cabine d'essayage alors à quoi bon...).

 

En fait, je serai curieuse de savoir en quoi d'autres personnes se sont « Chinoisifiée » : quelles sont vos habitudes typiquement chinoises, quelles choses vous faites alors que vous n'auriez jamais imaginé en être capable auparavant etc.... Ou à l'inverse "Francisée"! :)

Publié dans : Etudiante à Nanda - Communauté : Chine
Ecrire un commentaire - Voir les 21 commentaires
Jeudi 12 février 4 12 /02 /Fév 09:46

Je fais une petite pause dans les articles relatifs à mon voyage au yunnan, pour vous parler d’une petite autre chose : la fête du printemps ou le nouvel an chinois.

 

Je ne sais plus qui avait écrit sur son blog ou sur un forum que les chinois n’étaient pas fou, et n’avait pas nommés « la fête du printemps » ainsi pour rien. En effet le printemps ne commence pas pour nous au mois de février, mais en général les températures sont bien clémentes après les festivités pendant une courte période. Et bien cette année c’est véritablement le cas. D’ailleurs aujourd’hui à Nanjing, il fait 28°c !

Réchauffement climatique ou autre ? Je ne sais pas, mais ne va-t-il pas falloir renommer le nouvel an chinois, la fête de l’été à terme ? :)

 

Et dire que ce matin encore mon radiateur était allumé… Alors qu’en fait ce n’était juste que mon appartement qui était frais : il m’aurait suffit d’ouvrir la fenêtre.

 

Enfin voilà je proteste : rendez-moi mon printemps !

 

Note : d’après la météo il va pleuvoir et d’ici dimanche on revient à… 5°c au maximum. Heureusement que je n’ai pas totalement rangé mes manteaux au placard !

Publié dans : Etudiante à Nanda
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 28 janvier 3 28 /01 /Jan 08:57


Et me revoilà! :) Je suis rentrée avant hier de mon voyage au Yunnan et j'ai préparé quelques petits montages photos pour vous faire aussi profiter de cette manifique région de Chine.

C'était mon premier "long" voyage en Chine tout comme mon premier vrai voyage avec des amis sans mon homme. Je suis partie environ 2 semaines, et comme vous le savez peut être prendre 2 semaines de vacs quand on travaille en contrat chinois... c'est délicat! J'ai donc décidé de profiter tout de même de mes vacances d'hivers pour voyager sans mon cher et tendre. Pas toujours évident de voyager avec des amis par ailleurs... mais c'était une super expérience que je ne regrette pas!

Le premier endroit où nous nous sommes rendus a été le Xishuangbanna! Tout au Sud de la Chine, entre la Birmanie (Myanmar) et le Laos.

 



Le Xishuangbanna c'est la région encadrée en rouge...

C'est aussi des gens et des marchés pleins de couleurs...


... Des pagodes au style très particuliers... (Les temples et les pagodes "appartiennent" à la minorité Dai, très proches des Thaïlandais d'après ce que j'ai compris).

... Un climat tropical, et des animaux exotiques...



Voilà, et j'en profite un peu en retard pour vous souhaitez une bonne année chinoise, happy "Niu" Year! :) En cette année du boeuf j'ai pris de bonnes (?) résolutions, notamment celles de mettre quelques photos de moi sur mon blog. Dès que j'en aurai le courage je mettrai des photos de notre deuxième étape: Lijiang!
Publié dans : Etudiante à Nanda - Communauté : Chine
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires

* Hello China *

Présentation du blog:
Bonjour à tous, je m'appelle Elodie. Je vis en Chine depuis début 2006. J'aime la Chine et devinez quoi? Depuis le temps j'aime toujours y vivre.
Mon mari est chinois (Nanjing) et nous vivons actuellement à Shanghai. Après avoir vécu quasiment 5 ans à Zhangjiagang (petite ville du Jiangsu). Je parle couramment chinois: j'ai fait 2 années d'étude à Nanjing University, et je suis fière d'avoir obtenu au HSK le niveau 7... Enfin j'ai encore de quoi m'améliorer! 
Je crois que vous savez à peu près tout... ;) Bonne visite!
Hello China - Elo China 欢迎你 
Une dernière chose: compte tenu du nombre de message que j'ai reçu via mon blog, je n'ai malheureusement pas le temps de répondre à tout le monde. Désolée.

 

Click for Nanjing, Jiangsu Forecast

Liens

Tous mes liens ici
***


Bonjour Chine – Portail Forums expatriation
www.expat-blog.com
Blogarama - The Blog Directory

www.annuaire-blogs.fr

SuperExpat c'est le meilleur des blogs et de l'actualité des français de l'étranger. Actualité, Conseils pratiques, Infos et Analyses locales...

Une sélection de la


***

Derniers Commentaires

Recherche

Calendrier

Novembre 2014
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés